Biographie,  Cinéma,  Culture musicale,  Piano

Michel Legrand en cinq notes

Les demoiselles sont orphelines, les parapluies s’envolent. Le 26 janvier nous a quitté Michel Legrand. La première fois que je l’ai entendu, il passait dans une émission de télévision et je me souviens de ma Maman qui me dit que c’est son compositeur préféré.

Pianiste, chanteur, musicien de jazz, compositeur, tout le monde connaît sa musique. Mais qui est l’homme qui se cache derrière ?

Voici cinq éléments de réponse.

Michel Legrand : 86 ans d’amour de la musique

Né le 24 février 1932, Michel Legrand commence la musique seul sur le vieux piano laissé par son père. Il entre au conservatoire de Paris à 10 ans pour y apprendre le piano et la composition. Quand il découvre la musique jazz à l’occasion d’un concert en 1948, il décide de quitter le carcan de l’institution pour adaper le jazz américain.

Voulant gagner sa vie grâce à la musique, Michel Legrand commence sa carrière comme musicien de music hall et accompagne Henri Salvador.

Cet amour pour le jazz ne l’empêche pas de retrouver la composition. En effet, il a écrit plus de 150 musiques de film, ce qui lui a valu plusieurs récompenses. Composition, jazz, chant, Michel Legrand a exploré de nombreuses facettes de la musique.

Michel Legrand : l’amour pour le cinéma

Nous avons tous déjà siffloté un air de Michel Legrand. Allez, quelques-uns des films auxquels il a participé :

Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy (1964) ;

Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy (1967) ;

Peau d’âne de Jacques Demy (1970) ;

Oscar et la dame Rose de Éric-Emmanuel Schmitt (2009).

Et même mes enfants ont déjà chanté une musique de lui, et peut-être même les vôtres. Comment ? Non, je ne leur ait pas passé en boucle les soeurs jumelles ! Par contre, Michel Legrand a aussi composé pour des films et séries d’animation telles que La flûte à six Schtroumpfs, Il était une fois l’homme, Il était une fois la vie ou Oum le dauphin blanc.

Michel Legrand : l’amour du cinéma

Son amour pour le cinéma l’amène à s’installer à Hollywood en 1967. Déjà conquis par Les parapluies de Cherbourg, le monde du cinéma américain lui ouvre grand ses portes. Il travaille alors sur L’affaire Thomas Crown. C’est grâce à ce film que Michel Legrand a eu sa première récompense en 1969 : l’Oscar de la meilleure chanson originale pour The Windmills of Your Mind – en français Les moulins de mon coeur.

Petit récapitulatif de ses récompenses :

    Golden Globe de la meilleure chanson originale en 1969 pour The Windmills of Your Mind ;

    Oscar et BAFTA Award de la meilleure musique de film en 1972 pour Un été 42 ;

    Oscar de la meilleure adaptation musicale en 1984 pour Yentl .

Michel Legrand : de grandes collaborations

Nous avons vu plus haut, Michel Legrand a commencé sa carrière comme musicien de music-hall avec Henri Salvador. C’est loin d’être la seule célébrité qu’il a accompagné. En effet, à ses débuts il a joué pour Jacqueline François, Catherine Sauvage ou encore Zizi Jeanmaire.

Dans un autre genre de musique, il enregistre un album de musique jazz, Legrand Jazz, avec Miles Davis, John Coltrane et Bill Evans.

Enfin, à la fin de sa vie, Michel Legrand a fait une tournée avec la soprano Nathalie Dessay. Ils ont repris ensemble ses airs les plus connus.

Michel Legrand : la musique jusqu’au bout

Interviewé en décembre par le journal Le monde, Michel Legrand avouait vouloir se mettre au vert. Mais là où certains pourraient, à une retraite bien méritée, lui voulait prendre le temps d’écrire des oeuvres symphoniques.

Jusqu’au bou,t ce grand homme de la musique française, qui a su casser les frontières entre les genres, aura offert son savoir et son amour à son art.

Et vous, quelle musique fredonnez vous lorsqu’on vous dit Michel Legrand ? Dites-le nous en commentaire.

Musicalement, mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do…

Partager l'article
  • 8
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *