Apprendre,  Arrrangement

J’ai deux oreilles gauches, et alors ?

J’ai les oreilles désaccordées. Les dictées de notes ont toujours été pour moi un moment de torture redouté. De toutes mes années de solfège je ne me souviens pas d’une fois où cela aurait été agréable.

Quand on sonne faux naturellement, qu’on arrive jamais à repérer un intervalle entre deux notes à la première écoute, c’est compliqué de jouer à l’oreille ! Surtout que, comme pour beaucoup de choses, une fois qu’on est rentré dans la case “incapable”, il est extrêmement difficile d’en sortir.

Alors aujourd’hui, ensemble, nous allons chercher des solutions pour ne plus être désemparé devant ce morceau qu’on aimerait jouer, si on savait le faire à l’oreille.

Commençons par écouter

Bien souvent nous utilisons la musique comme fond sonore. Pendant que j’écris, Neil Finn me chante Song Of The Lonely Mountain directement dans les oreilles. Mais écoutons-nous vraiment toutes ces musiques ?

Et si nous commencions par là ? Au lieu de rester à la surface, arrêtons nous une minute. Les claps, cette entrée des violons, cette sensation de tournoiement dans le son, ces quelques notes de basse qui réhaussent le tout. Si je me concentre sur cette musique j’en découvre de nouveaux reliefs. C’est comme s’éloigner d’un tableau dans un musée. Trop près, nous ne voyons qu’une infime partie, quand nous reculons nous découvrons l’ensemble. Et si pour se forger l’oreille il suffisait de commencer par écouter ? Mais écouter vraiment, pas juste entendre.

Alors choisissez un morceau que vous appréciez, quelque soit le style. Mettez-le et fermez les yeux. Est-il toujours le même ? L’avez-vous redécouvert ?

Il faut avoir l’oreille absolue

C’est faux. Bien sûr ça doit être génial de pouvoir reconnaître la fréquence de n’importe quel son autour de nous, mais ce n’est pas une condition sine qua non. Ce qui est primordial, c’est de prendre de l’assurance. Non, nous ne sommes pas complètement désaccordés ! Tout le monde peut le faire. Comme on dit, c’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Alors maintenant, entraînement. Prenez une musique qui vous plaît. La chanson qui vous berce depuis votre enfance, le dernier tube du moment ou quoi que ce soit d’autre, et essayez. Au début ça sera difficile, c’est normal. Il va falloir chercher, essayer, se rendre compte que ce n’est pas ça, recommencer, et y arriver. Oui, ça va être long. Au début. Et plus vous avancerez, plus vous irez vite.

Pour commencer, cherchez juste la première note. Vous aurez votre référence. Petit à petit cherchez plus loin. Pas besoin que tout soit parfait et propre dès le commencement. Un seul mot d’ordre : OSER.

J’ai osé

Vous ne pouvez sincèrement pas être plus mal accordé que moi. Je dois avoir deux oreilles gauches ! Mes parents ont du se tromper et donner les deux droites à mon frère qui lui est trop balaise. Pas de bol, j’ai eu les gauches…

Mais cette semaine je me suis lancée un défi. Depuis longtemps, à chaque fois que passe Rescue me dans la musique de ma journée, je me dis que ça serait super de la retranscrire. Alors hop, c’est parti ! J’ai commencé par prendre quasiment une heure pour les quatre premières mesures ! Imaginez mon désespoir !

Pour ceux qui me connaissent, j’ai une légère tendance à être… têtue ? Entêtée ? Alors oui, j’ai continué. Je l’ai écouté par partie d’une dizaine de secondes. Et c’est une expérience phénoménale. Cette musique, je l’entends quasiment tous les jours, je pensais la connaître par coeur. Mais non. J’ai découvert la construction de ce morceau, l’échange des voix, la superposition des différents thèmes dont je n’avais jamais pris conscience. Tiens, mais la phrase n’est pas complète ici parce qu’elle se finit là. Un instrument commence et l’autre finit, juste une note mais qui change tout.

Pour l’instant ça fait environ 10h que je travaille dessus. J’ai à peu près les deux tiers de la musique. Oui, il va me falloir encore au moins 5h pour finir, plus relire, équilibrer, réécouter et peaufiner.

À votre tour

Pendant longtemps j’ai été convaincue d’être incapable de faire ce genre de chose. Quand on nous dit qu’on est nulle, on finit par le croire. Alors aujourd’hui je vais vous dire la vérité : vous êtes capable, même si c’est difficile. Promis.

Maintenant à vous de jouer, choisissez votre morceau et lancez-vous. Car il faut tenter pour réussir. Pensez à votre fierté de l’avoir fait, à votre plaisir de jouer ce que vous voulez et non ce que vous trouvez. Commencez par un morceau simple, ou juste une voix de chant qui vous plaît. Allez-y progressivement. Mais avant d’arriver en haut il faut mettre le pied sur la première marche.

Il n’y a plus qu’à comme dirait l’autre. Le plus difficile est d’oser. Maintenant je me lance. Bien que je n’ai pas terminé, je vous laisse mon travail du moment, donnez-moi vos avis en commentaire, ça pourrait me permettre de m’améliorer.

Musicalement

Partager l'article
  • 6
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *