Apprendre,  Cinéma,  Culture musicale

Premier arrangement : Wonder Woman

Après quelques semaines d’absences pour des raisons toutes personnelles, nous revoilà avec un nouvel article !

Je vous en avais parlé à la rentrée, l’un de mes rêves est de composer mes propres musiques. Comme bien souvent, la peur de l’échec fait que je n’ose pas. Être trop perfectionniste n’est pas toujours positif !

Alors avant de me lancer dans la composition j’ai trouvé le courage de me tenter dans l’arrangement ! Pourquoi ? Comment ? Le résultat ? Suivez-moi pour le découvrir !

Comment sauter le pas ?

Peur de la page blanche ? Pas vraiment.

Manque d’inspiration ? Pas du tout.

Manque de motivation ? Jamais.

Alors pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? Parce que à vouloir que tout soit parfait on ne se permet même pas d’essayer. Alors pourquoi maintenant ? Grâce à ce blog notamment !

Et oui, le fait de partager avec vous m’a permis de me lancer.

Et aussi parce que j’ai trouvé comment me lancer. Vous avez sûrement entendu parler de l’histoire de Wonder Augustine ? Cette petite fille, qui me touche particulièrement, m’a donné envie d’adapter la musique du film Wonder woman pour l’harmonie dont je fais partie. Alors grâce à elle je me suis lancée.

Comment ?

Le plus dur a été de savoir comment faire. Bien qu’ayant fait de nombreuses années de solfège, je n’ai jamais appris à arranger un morceau. Des dictées oui, quasiment chaque semaine, jusqu’à en être dégoutée.

Mais aussi, comment choisir ? La musique du film Wonder woman est magnifique, si vous ne la connaissez pas je vous conseille fortement de la découvrir.

De là, il a fallu que je choisisse : faire un morceau en particulier et ne garder qu’un thème représentatif du film ou alors faire un medley de plusieurs mélodies. Mon choix a été le second. Mais comme souvent, c’est des questions à tiroir : il a fallu choisir quels thèmes. Après une longue écoute, j’ai sélectionné trois morceaux :

  • Amazons of Themyscira
  • Action Reaction
  • Is she with you ? Wonder Woman’s theme

Ensuite, il me fallait aussi avoir une vision d’ensemble de la répartition des voix. Et oui, l’harmonie de mon village n’a pas la même formation qu’un orchestre professionnel enregistrant pour les grands films Hollywoodiens ! C’est pourquoi il faut réfléchir à quel instrument jouera la partie de violoncelle électrique ! Comment faire partager au mieux la richesse de la musique de départ avec un ensemble qui n’a pas du tout la même structure ? Et comment faire que chacun prenne plaisir à jouer et se retrouve dans un morceau tel que celui-ci ? Je vous passerai les détails de cette étape !

Et ça donne quoi ?

Après une grosse journée de travail, j’ai réussi à obtenir un premier jet. Alors avant de vous laisser écouter par vous même ce que cela donne, je tiens à vous prévenir que ce n’est qu’une étape intermédiaire qui doit encore être travaillée !

Après avoir réaliser ce premier travail, et pour éviter d’avoir la tête dans le guidon, j’ai décidé de l’envoyer à mon “chef”. Pour ne pas biaiser votre avis, je ne vous ferai pas part de ses retours. Car oui, que vous soyez musicien professionnel ou juste amateur, votre avis compte pour moi. Alors, s’il vous plaît, prenez deux minutes pour me laisser un commentaire sur ce que vous venez d’écouter afin que cette partition soit la plus juste possible.

En attendant, je vous laisse pour aller approfondir d’autres projets qui me tiennent à coeur.

Musicalement.

Partager l'article
  • 3
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *