Apprendre,  Examen,  Famille

7 astuces pour lutter contre le stress des examens

Mai, joli mois de mai ! Pas quand on est musicien ! Bienvenue dans la période tant attendue des examens de fin d’année !

Que ce soit la première fois ou la vingtième, le stress vous prend souvent de court ? Vous ne reconnaissez plus le morceau que vous jouiez si bien hier chez vous ?

Vous êtes au bon endroit ! Aujourd’hui nous allons voir sept astuces pour être au top le jour J.7 Astuces pour lutter contre le stress

Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours été une très grande stressée. La période des examens était une torture pour moi. Mal au ventre, transpiration, souffle court, … La panoplie parfaite pour ne jamais réussir un oral. Des semaines à préparer pour me prendre les pieds dans le tapis dès les premières notes.

Mais ça c’était avant. J’ai presque envie d’ajouter : quand j’étais jeune. Mais ce n’est pas une question d’âge. On peut être stressé adulte et très calme enfant. Chacun réagit à sa manière.

L’année dernière j’ai passé mon premier examen depuis des années, et j’ai trouvé des solutions. Aujourd’hui j’espère que ce partage vous permettra d’être serein le jour venu.

Bien se préparer

Cela peut sembler évident bien sûr, mais le plus sûr pour un examen c’est de bien le travailler en amont. Et c’est le cas pour tout examen, pas seulement en musique.

Alors oui, pour nous musiciens, ça veut dire connaître notre partition sur le bout des doigts. Pourquoi pas même par coeur ? Avec la partition comme soutien lors de votre prestation, bien évidemment.

Travaillez assez et surtout d’ une manière de pouvoir se dire, quoi qu’il arrive, j’ai fait de mon mieux, je ne pouvais pas plus.

Diminuer la pression

Voilà mon plus gros problème de jeunesse : la pression ! Nous sommes tous très forts pour mettre un enjeu colossal sur des choses qui n’en valent pas la peine. Ce n’est qu’un examen, cela ne va pas changer le cours de votre vie. Échec ou réussite, le fait de se présenter devant un jury est déjà formidable. Combien ne jouent que pour eux ? Vous avez le courage de vous mettre en situation difficile, d’être seul avec des personnes qui n’écoutent que vous. Félicitations ! Votre réussite est déjà là.

Si vous devez accompagner vos enfants, ou un ami, rappelez leur qu’ils ne jouent pas leur vie, que tout ira bien demain. C’est déjà très difficile d’oser, autant se focaliser là-dessus. Offrez leur votre soutien, croyez en eux afin qu’ils puissent le faire aussi.

Visualiser l’objectif

Quel objectif ? Votre prestation. Comment ? Installez vous confortablement, fermez les yeux et maintenant imaginez. Montez votre instrument. Chauffez. Sortez votre partition. Présentez-vous. Installez votre partition. Et maintenant jouez. Oui, dans votre tête ! Tel un coureur qui visualise sa course avant de commencer.

Préparez votre cerveau à vivre cette situation pour qu’elle ne soit plus nouvelle. Faites-le plusieurs fois. Le soir avant de dormir, le matin au réveil.

Mais n’oubliez pas, soyez positif, ressentez au maximum tout ce qu’il y a autour de vous. Sentez l’air que vous respirez. Si vous connaissez votre salle d’examen, imaginez la le plus précisément possible.

Essayez l’auto-ancrage

Quand j’ai découvert cette technique j’ai essayé pour être un bon sceptique. Qu’est-ce que je pouvais perdre ? Rien en effet, je pense que c’est même celle qui m’a le plus servi.

Pour ça vous allez encore avoir besoin de vous détendre et de visualiser. Choisissez un souvenir, le plus fort possible, ou vous étiez en situation de réussite. Pas forcément en rapport avec la musique. C’est cette sensation d’être invincible dont vous avez besoin.

Vous avez trouvé ? Maintenant choisissez un petit mouvement d’ancrage. Plutôt discret (si vous vous grattez bruyamment la tête votre jury risque d’être un peu surpris !) Le mien consiste à me tapoter le poignet gauche avec deux doigts de la main droite.

C’est parti, c’est le moment de vous installer au calme et confortablement. En même temps que vous revivez dans votre tête ce moment important, faites le mouvement que vous avez choisi. Le but est de l’associer à la sensation de réussite que vous éprouvez et de pouvoir la réactiver quand vous en aurez besoin. Soyez le plus précis possible, le plus vivant. C’était où ? Quand ? Faisait-il beau ce jour là ? Revivez le vraiment.

Le jour de votre examen, avant votre passage, faites votre mouvement pour réactiver cette sensation.

Bien sûr vous pouvez vous servir de cette technique dans votre vie de tous les jours, pour calmer votre colère par exemple, avec un souvenir approprié et un autre mouvement.

Dormez

Et oui, le sommeil est primordial. Déjà en temps normal il est absolument nécessaire de dormir au minimum 8h par nuit. Oui oui, nous devrions tous stopper les séries le soir qui nous font oublier la pendule.

Écoutez votre corps, observez-le. Voyez ce qui marche le mieux pour vous. Dormez dans un endroit calme, de préférence dans le noir (oui, nos réveils et nos smartphones perturbent notre sommeil). Dormir suffisamment ne vous apportera pas que de l’énergie. Vous aurez aussi une meilleure capacité de concentration, de mémorisation et … moins de stress ! Alors allez, une tisane et au lit !

Détendez-vous

Plus facile à dire qu’à faire, je suis parfaitement d’accord. Mais là aussi, certaines choses peuvent vous aider.

Si vous le pouvez, rendez-vous sur votre lieu d’examen à pied, ou faites une petite marche d’une dizaine de minutes. Le mieux serait de pouvoir la faire dans un espace vert. Cela nous met dans un état presque méditatif qui permet de se détendre.

Respirez ! Alors déjà c’est important pour pouvoir jouer correctement. Mais faites le aussi avant, pendant que vous attendez. Des respirations profondes, qui viennent du ventre. Si vous ne voyez pas ce que je vous dis, allez lire cet article. Ces grandes respirations vont calmer votre système nerveux, baisser votre tension et permettre une meilleure absorption de l’oxygène. Le tout vous procurera une sensation de détente quasi immédiate. Que du bien fait pour un minimum d’effort alors allez-y.

Souriez

Vous êtes tendu, c’est sûr, mais souriez. Plusieurs raisons :

Trompez-vous vous même. Des études ont montré que le fait de sourire procure du bien être. Et oui, il ne faut pas être heureux pour sourire mais sourire pour être heureux ! Alors souriez !

Le sourire est contagieux. Qui n’a pas déjà souri à un enfant dans une poussette alors qu’il brassait des idées noires ? Et oui, si quelqu’un nous sourit nous avons envie de sourire en retour. Et cela nous rend heureux ! Donc rendez votre jury heureux, souriez-lui. Il sera tout de suite dans de meilleures dispositions pour vous écouter et vous noter que si vous êtes son énième tête de cochon de la journée !

Enfin, mettez-vous à la place de votre jury et imaginez deux performances identiques. Seule différence : une personne qui fait une tête de trois pieds de long et l’autre qui sourit. Pensez-vous que vous ressentirez la même chose dans les deux cas ? Laquelle préféreriez-vous ? Et oui, tout compte lors d’un examen !

 

Maintenant que vous êtes reposé, souriant et détendu, vous êtes paré pour votre examen. Mais n’oubliez pas le plus important de tout : prenez du plaisir à jouer pour qu’on ait plaisir à vous écouter ! Vous êtes fort, vous êtes le meilleur. On a tous quelqu’un pour qui nous comptons. Demain sera toujours là, nous progresserons encore. Faites vous plaisir !

Avez-vous des astuces pour arriver serein aux examens ? Partagez-les avec nous en commentaire.

Musicalement

Partager l'article
  •  
  •  
  • 4
  •  
    4
    Partages
  •  
    4
    Partages
  •  
  •  
  • 4
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *