Culture musicale

5 formations pour jouer ensemble

Depuis que j’ai commencé la musique, j’ai eu la chance de faire partie de multiples ensembles musicaux. J’ai commencé, aux environs de la quatrième année de clarinette, par la classe d’orchestre, la chorale avec le solfège, puis avec le collège, l’harmonie municipale d’un village voisin, le jazz band du collège, l’ensemble de clarinettes et l’orchestre à vent. Sans compter les formations éphémères de musique de chambre sous forme duo, trio ou quatuor.

Aujourd’hui je continue l’aventure au sein d’une harmonie municipale.

C’est bien beau tout ça, mais c’est quoi la différence ?Musique - Harmonie - Orchestre - Jouer ensemble

Rien qu’en considérant la musique occidentale, on dénombre une grande quantité d’ensembles musicaux différents, allant de deux ou trois personnes à plus d’une centaine.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à cinq d’entre eux.

Ensemble de musique de chambre

Je ne sais pas vous, mais quand on me dit musique de chambre j’ai tendance à voir quatre musiciens guindés en costume. Mais c’est quoi au juste ?

On parle de musique de chambre pour désigner un petit groupe d’instruments solistes jouant ensemble. Pour faire simple, chaque musicien a sa propre partition. Cela représente donc les toutes petites formations telles que les duos (ou duet pour le jazz), trio, quatuor, etc.

Ces ensembles sont généralement dirigés par l’instrument le plus aigu. Par exemple le violon dans un quatuor à cordes composé de violon I, violon II, alto et violoncelle.

Lorsque les voix sont doublées ou triplées, on parle alors d’orchestre de chambre, tel que l’ensemble de clarinettes dans lequel j’ai joué pendant une dizaine d’années.

Mais peut-on jouer de la musique de chambre dans une salle de bain ? ? Je vous préviens tout de suite, il va vous falloir une grande salle de bain ! Mais oui. Alors pourquoi musique de chambre ?. À l’origine la musique de chambre était appelée ainsi en opposition à la musique d’église ou de théâtre. Elle était jouée chez les particuliers.

Fanfare

Les fanfares sont des ensembles composés d’instruments de la famille des cuivres et de celle des percussions. En bref, les cuivres sont composés des trompettes, tubas, trombones, ou encore euphonium ou bugles. Les percussions, généralement plus connues, comprennent par exemple la batterie, le xylophone, les tambours et plein d’autres encore.

À l’origine les fanfares sont des ensembles à visée militaire.

Faut-il être fanfaron pour jouer dans une fanfare ? Alors là, c’est non ! Le terme est souvent employé à tort pour désigner les musiciens de fanfare, mais ces derniers sont des fanfaristes.

Orchestre d’harmonie

Ajoutons encore une famille de musiciens : les bois. Voilà, vous avez en gros un orchestre d’harmonie !

Mais qui sont les bois ? Tout comme les cuivres, les bois font partie de la famille des vents. On peut citer par exemple la clarinette (aucun parti pris bien-sûr !), la flûte ou encore le hautbois. Par contre ils ne sont pas tous faits de bois, l’exemple le plus frappant étant le saxophone.

Ce sont des formations généralement constituées de musiciens amateurs, parfois épaulées par des professionnels. Les formations professionnelles sont principalement des orchestres militaires, comme la Musique de la Police Nationale.

Pour finir, leur répertoire a évolué au cours du temps. À l’origine plutôt militaire, il s’est enrichi de musique classique, d’oeuvres écrites spécialement pour cette formation, mais aussi d’adaptations de musique de film ou de jazz.

Orchestre symphonique

Encore une petite marche à notre palier musical, nous allons ajouter une dernière famille : les cordes. Dans l’orchestre, ce pupitre est composé de cinq parties : violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse.

C’est l’orchestre qui représente le plus la musique dite “classique” par le grand public.

D’une part, l’orchestre symphonique a un répertoire pléthorique d’oeuvres écrites spécialement pour cette formation, autant profane que sacrée. On peut citer énormément de compositeurs très célèbres comme Beethoven ou Mozart.

D’autre part, il a aussi une fonction d’accompagnement. En effet, c’est lui qui, depuis la fosse, accompagne les opéras ou encore les ballets.

De nos jours, l’orchestre symphonique est utilisé, dans la suite des musiques de scène, par les compositeurs de musique de film. En effet, c’est une formation qui de tout temps a permis une grande expressivité, notamment grâce à la diversité de timbre des instruments la composant.

Comment apprendre tout ça ?

Faire partie d’ensembles aussi nombreux n’est pas facile tout de suite. Le premier travail du musicien est d’apprendre à jouer seul. Même si cela semble évident, il est important de maîtriser son instrument avant de vouloir suivre un chef.

Ensuite, les jeunes instrumentistes (et cela ne considère que l’âge musicien, on peut être jeune instrumentiste à 50 ans !) feront leurs premiers pas dans une classe d’orchestre.

Celles-ci sont généralement attachées aux écoles de musique et ont pour but de former les débutants. Oui, il n’est pas aussi facile qu’il y paraît de suivre un chef ! Il faut apprendre à décoder les mouvements de celui-ci, apprendre aussi à trouver sa place dans un morceau. Est-ce que j’ai une partie de chant ou d’accompagnement ? Ça peut changer aussi au cours du morceau.

 

Brass band, choeur, charanga, pipe band, … Il existe encore de nombreux types d’ensemble. Si cet article vous a plu et que vous voulez en découvrir d’autres, dites-le moi en commentaire.

Et vous, faites-vous partie d’un ensemble ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Partagez votre expérience en commentaire.

Musicalement

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *